Le parfait flâneur

Accès libre

Le parfait flâneur [Exposition hors les murs]

En Résonance avec la Biennale de Lyon

AVEC : PIERRE-OLIVIER ARNAUD, SARAH FAUGUET & DAVID COUSINARD, ANNE-CHARLOTTE FINEL, POLAR INERTIA, RODRIGO MATHEUS, MARIE-LUCE NADAL, ARASH NASSIRI, VIVIEN ROUBAUD, ANNE-CHARLOTTE YVER, MENGZHI ZHENG

Dans le cadre des Modules Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent

«Pour le parfait flâneur, pour l’observateur passionné, c’est une immense jouissance que d’élire domicile dans le nombre, dans l’ondoyant, dans le mouvement, dans le fugitif et l’infini.» (1)

La 13ème Biennale de Lyon est l’occasion pour le Palais de Tokyo, en partenariat avec la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, de faire découvrir une sélection de jeunes artistes français ou résidant en France.

Au fil d’un parcours conçu comme une promenade, le visiteur est invité à flâner au sein de la gigantesque Halle Girard, ancienne chaudronnerie construite en 1857 reconvertie au cours des dernières années en espace de « paintball ». L’espace laissé brut porte les vestiges de son passé industriel tout comme les traces de peinture occasionnées par les jeux qui ont y pris place.

Dans cet espace investi pour la première fois par des oeuvres d’art, le public peut découvrir un paysage instable composé par onze artistes liés les uns aux autres par l’attention au paysage, aux mouvements des corps et à la chorégraphie que la rencontre de l’un et des autres produit.

Ainsi les artistes construisent ensemble les signes d’un territoire : Mengzhi Zheng, Sarah Fauguet & David Cousinard explorent la ruine et les fragments d’architecture, Anne-Charlotte Finel et Polar Inertia l’inquiétude et le mystère des lieux désertés, Vivien Roubaud, Rodrigo Matheus et Marie-Luce Nadal le mouvement des choses, Arash Nassiri le clignotement des villes, Anne-Charlotte Yver et Pierre-Olivier Arnaud la peau de nos murs.

Le paysage ainsi esquissé, qui est le choix subjectif d’un commissaire, est aussi l’environnement familier qui berce nos flâneries de captifs. Avec ce projet hors-les-murs présentant des artistes émergents à l’occasion de la 13ème Biennale de Lyon, le Palais de Tokyo poursuit sa mission de promotion de la scène contemporaine française à l’occasion des grands rendez-vous internationaux.

(1) Extrait de «Le Peintre de la vie moderne», Charles Baudelaire, in Le Figaro, 1863.

Commissaire : Hilde Teerlinck